À l’heure de la digitalisation de l’économie de l’industrie et des services, les métiers du digital ne cessent d’évoluer. L’insertion professionnelle est excellente !

Motion designer / animation

Le rôle du Motion Designer est de concevoir, puis de réaliser des productions graphiques incorporant à la fois de la vidéo, de l’animation 3D, des effets spéciaux, des sons ou encore de la typographie. Ce mélange de médias se retrouve de plus en plus aujourd’hui, que ce soit dans des films de présentation, dans les clips musicaux, dans les messages publicitaires diffusés sur le web (on parle aussi de « rich media ») ou sur les écrans des grands magasins par exemple. Le Motion Designer a donc la double casquette du créatif et du technicien, capable de travailler sur toute la chaîne de production d’une animation ou d’une interface.

Community manager

Le community manager (animateur de communautés web) a pour mission de fédérer les internautes via les réseaux sociaux autour de pôles d’intérêts communs (marque, produits, valeurs…), d’animer et de faire respecter les règles éthiques des communautés. Il définit des contenus pour chaque cible (images, vidéos, articles, jeux concours…), planifie la production, publie et anime les réseaux sociaux et évalue l’efficacité des actions. Il contribue ainsi à développer la présence de la marque sur Internet.

Salaire à N+3 : 21 000 – 29 000 €
Salaire à N+5 : + de 48 000 €

UX Designer interactif

L’UX Designer maximise l’expérience utilisateur sur l’ensemble des terminaux mobiles et web. Il accomplit un ensemble d’activités liées à la « recherche utilisateur ». Il établit des recommandations en termes d’ergonomie. Au niveau de l’équipe de développement et de design, l’UX Designer s’assure que les points critiques de l’expérience utilisateur sont identifiés et communiqués à la direction de projet. Il s’assure avec le directeur artistique que la partie visible de l’interface est facile à utiliser et cohérente. Enfin, il défend la démarche de recherche utilisateur et contribue à faire reconnaître la valeur de la conception centrée utilisateur.

Salaire à N+3 : 20 000 – 30 000 €
Salaire à N+5 : + de 50 000 €

Web marketeur

A l’interface entre l’opérationnel et le fonctionnel, le webmarketeur travaille sur l’ensemble de la stratégie marketing d’un site web. Il doit veiller à augmenter le trafic et être force de proposition en matière de marketing stratégique et opérationnel. Il doit savoir analyser la concurrence, mettre en place des outils de veille, identifier les usages des consommateurs, les tendances, suivre l’audience du site. A lui aussi la mise en place de la stratégie et des actions de webmarketing.

Salaire à N+3 : 28 000 – 35 000 €
Salaire à N+5 : + de 47 000 €

Chef de projet digital

Il pilote l’exécution d’un ou plusieurs projets digitaux dans toute leur complexité et en assure la responsabilité dans toutes ses dimensions. Il définit ainsi les objectifs, détermine les moyens humains et garantit le budget alloué. Le chef de projet communique et anime les équipes autour de ce projet. Aussi, il organise et anime des comités de pilotage ou des réunions, il veille à maintenir une relation de confiance entre la maîtrise d’ouvrage (MOA) et les équipes liées au projet et il pilote la conduite du changement. Pour que le projet soit clôturé, le chef de projet assure la validation des livrables et rédige le bilan.

Salaire à N+3 : 25 000 – 34 000 €
Salaire à N+5 : + de 42 000 €

Le web designer

Le webdesigner ou graphiste Internet est en charge de la conception graphique et visuelle ainsi que de l’ergonomie d’un site web et de ses services associés (newsletter, e-mailing…). Il doit donc connaître l’univers global de la marque, comprendre l’évolution et les lignes directrices de la charte graphique. Il observe les tendances du marché et suit les concurrents sur le Web et le Web mobile en termes de graphisme et d’ergonomie. Il doit également se familiariser avec le style de l’annonceur (quand il travaille en agence), apprécier et s’approprier ses codes graphiques.

Développeur web

Il doit préconiser une solution technique, réaliser et programmer l’ensemble des fonctionnalités dans un langage donné (PHP, Java, Asp.Net). Il doit connaître les librairies MVC (Modèle Vue Contrôleur) nécessaires à l’utilisation du langage d’un site web ou mobile sur mesure, adapter des solutions techniques existantes qui correspondent aux besoins du client pour son site web en lien avec l’intégrateur web et l’équipe de création.

Intégrateur web

Il doit traduire et transposer les maquettes fournies par l’équipe de création en lien avec l’équipe de production dans un langage informatique lisible dans un navigateur web ou mobile. Pour cela, il compose la mise en page du site web en y intégrant les éléments des maquettes graphiques, les transitions ou des wireframes dans le respect des normes d’accessibilité, de référencement et d’ergonomie. Il s’assure également que le gabarit du site fonctionne correctement sur tous les navigateurs et de manière uniforme.

Data manager

Au service du marketing, le dataminer/datascientist valorise l’ensemble des données client pour en faire un levier de création de valeurs pour l’entreprise. Il analyse pléthore de données hétérogènes, éventuellement non structurées, pour en extraire de la connaissance utile à l’optimisation des offres et services de l’entreprise.
Il doit également maîtriser l’extraction, l’uniformisation et la structuration des données clients, les analyses prédictives et le développement de la connaissance client, l’optimisation des actions marketing de l’entreprise, le développement d’outils de support aux clients internes, la veille technologique sur les outils de datamining, et bien sûr, le management d’équipes.